Le monde du football peut parfois être chaotique. Les meilleurs managers se reconnaissent dans leur gestion de l’imprévu et, surtout, ils ne paniquent pas lorsque le plan A ne fonctionne pas. Après tout, ils ont déjà un plan B, C et D. Les meilleurs entraîneurs peuvent soutenir leur équipe de grands talents qu’importe la situation : ils veillent à garder une équipe soudée, une cohésion, une harmonie entre les joueurs.

Classement du top 10 :

10. Leonardo Jardim AS MONACO | Âge : 43 | Classement 2016 : N / R

D’une certaine manière, vous pourriez dire que Jardim a l’un des emplois les plus difficiles du football de haut niveau. Monaco se développe vague après vague avec de jeunes joueurs exceptionnels mais la grande majorité d’entre eux sont inévitablement vendus car convoités par d’autres clubs. Il faut une qualité exceptionnelle pour remodeler une équipe comme Jardim l’a fait, en remportant le Championnat français et en se positionnant en demi-finales de la Ligue des Champions la saison dernière. Jardim a pris son premier rôle de manager à l’âge de 27 ans ; Il a depuis fait ses preuves au plus haut niveau, et c’est sûrement une question de temps avant qu’il ait, lui aussi, l’opportunité de rejoindre l’un des géants européens.

9. Carlo Ancelotti UNATTACHED | Âge : 58 | Classement 2016 : 4

Carlo Ancelotti était jusqu’à présent le favori incontesté de l’élite européenne. Vous avez un grand club? Une escouade d’hommes-garçons millionnaires, indisciplinés et sous-performants ? Vous ne parvenez pas à gagner de titres ? Ancelotti est votre homme. Grâce à une gestion fluide, l’Italien a su, durant toute sa carrière, apaiser et manager n’importe quelle équipe, remportant des récompenses dans tous les clubs depuis son retour à l’AC Milan en 2001. Le seul problème était son attrait pour le laisser-faire (« laisser les choses aller et voir comment elles évoluent ») qui a toujours conduit à la détérioration de la gestion de l’équipe. De nos jours, les Clubs veulent des entraineurs qui ont un projet à long terme, ce qui n’est pas forcément compatible avec la façon de gérer d’Ancelloti.

 

8. Mauricio Pochettino TOTTENHAM | Âge : 45 | Classement 2016 : 6

Lorsqu’il est arrivé en 2014, Mauricio Pochettino était le quatrième manager de Tottenham en un peu plus de deux ans. Ses perspectives d’avenir semblaient plutôt sombres. Les capacités de ses prédécesseurs ne faisaient aucun doute, c’est juste que ni Andre Villas-Boas, ni Tim Sherwood n’avaient eu le temps d’égaler les exploits d’Harry Redknapp en emmenant les Spurs en Ligue des Champions. Pochettino les a surpassé ! Pour la première fois dans l’ère de la Premier League, il a même transformé les Spurs en favoris du titre.

 

7. Joachim Low DEUTSCHER FUSSBALL-BUND | Âge : 57 | Classement 2016 : N / R

Succès à la Coupe des Confédérations avec une «équipe B» et un record parfait dans la campagne de qualification pour la Coupe du Monde (10 victoires en 10 matchs) a souligné la grande habileté du manager allemand à gérer l’abondance de talents à sa disposition. Indépendamment de la formation et du personnel, Die Nationalmannschaft a tendance à gagner et à invariablement jouer un football impressionnant. Le style tranquille et modeste de Low ne sera vraiment apprécié qu’une fois qu’il aura cédé la place à un nouvel entraîneur, probablement après la Coupe du Monde en Russie.

 

6. Massimiliano Allegri JUVENTUS | Âge : 50 | Classement 2016 : N / R

L’été dernier, Allegri s’est demandé s’il avait amené la Juventus aussi loin que possible. « Est-ce la fin de la route? ». Allegri a envisagé de démissionner le lundi après sa défaite 4-1 en finale de la Ligue des Champions contre le Real Madrid, mais a finalement décidé de rester. La Juve ne peut qu’être reconnaissante: leur retour au sommet de l’Europe doit beaucoup à Allegri, dont la flexibilité tactique a apporté de riches dividendes. Un exemple est la demi-finale aller à Monaco en 2016, où il est passé à une défense centrale à trois hommes et a été récompensé par une victoire 2-0 presque parfaite. Allegri est un penseur profond et un enseignant dédié à ses joueurs. La Juve ne pourrait pas être dans de meilleures mains.

 

5. Jose Mourinho MANCHESTER UNITED | Âge : 54 | Classement 2016 : 7

Jose Mourinho est le manager le plus impitoyable de la Premier League. Un tacticien habile, il a la capacité de repérer une faiblesse dans n’importe quelle équipe et la volonté de faire ce qui doit être fait pour l’exploiter ; même si cela signifie bouleverser l’avis des puristes qui croient que le football devrait avant tout être une source de divertissement. Mourinho se moque de ce genre de pensée esthétique. Il utilisera tous les stratagèmes possibles pour obtenir un avantage, allant de la mauvaise direction à l’intimidation, en passant par la flatterie et la dissimulation.

4. Diego Simeone ATLETICO MADRID | Âge : 47 | Classement 2016 : 2

Ce que Diego Simeone a fait à l’Atletico Madrid en l’emmenant en finale de la Ligue des Champions en 2014 et en 2016 et en gagnant la Liga en 2014, malgré un budget inférieur à celui de ses concurrents directs, est l’une des meilleures performances managériales footballistiques du 21ème siècle. Cependant, il approche maintenant d’un carrefour. Bien qu’il ait conduit l’Atletico dans son nouveau stade, le Wanda Metropolitano, et qu’il ait accepté de prolonger son contrat jusqu’en 2020, il reste encore des éléments d’incertitudes quant à ce qu’il fera par la suite. Avec le nouveau stade, l’augmentation des finances et des attentes plus élevées, il pourrait devenir victime de son propre succès à Madrid. Pendant ce temps, les clubs de l’Inter Milan et de la Premier League surveilleront de près son prochain mouvement.

 

3. Pep Guardiola MANCHESTER CITY | Âge : 46 Classement 2016 : 1

Certains s’amusent à dire que Pep Guardiola est une tromperie, comme s’il n’avait été qu’une main ferme tenant l’équipe de Barcelone qui avait déjà beaucoup de succès, et non comme un manager débutant dans un vestiaire à repenser et transformer l’ensemble du club en une machine gagnante imparable. Pep Guardiola constamment en train de peaufiner et de préparer tactiquement ses équipes dans une recherche de la perfection footballistique, ne se satisfaisant jamais tout à fait. Est-ce que ces gens lui donneront le crédit qu’il mérite s’il transforme aussi Manchester City ?

2. Antonio Conte CHELSEA | Âge : 48 | Classement 2016 : 9

Certains managers sont totalement impénétrables. Sven Goran Eriksson, par exemple : vous ne pouviez jamais vraiment dire ce qu’il pensait. Nous n’avons pas vraiment ce problème avec Antonio Conte. Le manager de Chelsea est si démonstratif sur la touche qu’il peut souvent être plus intéressant que les matchs de son équipe. L’ancien manager de la Juventus exige une implication complète de ses joueurs mais il est plus qu’un simple entraîneur. Il s’agit d’un pur tacticien : sa décision de déchirer la formation 4-2-3-1 (ou ses variantes) qui avait permis à Chelsea de remporter tous les trophées était un coup de maître. Mais combien de temps restera-t-il en Angleterre ?

1. Zinedine Zidane REAL MADRID | Âge: 45 | Classement 2016: N / R

Personne ne savait à quoi s’attendre quand l’ancien joueur des Galactiques, Zinedine Zidane, a remplacé Rafa Benitez en tant qu’entraîneur en janvier 2016. Les 18 mois suivants ont apporté un nombre sans précédent de victoires avec sept trophées et le Real est devenu la première équipe à remporter deux Champions Leagues consécutives. À l’ère moderne, le jeune gestionnaire démontre une capacité exceptionnelle à gérer une équipe remplie de talents mondiaux et d’égos stratosphériques. Après avoir été reconnu comme le meilleur entraîneur de la FIFA en 2017, Zidane a froidement suggéré qu’il avait encore beaucoup à faire pour améliorer sa deuxième carrière. « J’étais un meilleur joueur car j’ai joué pendant 35 ans », a-t-il répondu. « Je suis entraîneur depuis 18 mois, c’est la différence. »

Et vous, quel serait votre classement ?

Article et photos © Espn

Leave a Reply